La chaise, calme et sérénité au coeur des friches


S'il est un objet récurrent dans les lieux abandonnés, c'est bien la chaise. Seule, face à un mur, elle semble engager une conversation silencieuse et interminable avec les nombreux graffiti qui se dressent entre la rouille et la poussière. Fragile, témoin d'un passé houleux, elle apparaît comme un dernier équilibre dans ce monde chancelant. En voici une première série au hasard des explorations.


























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire