L'usine pas très loin de l'Onyar


Petite excursion en Catalogne à la recherche du soleil, des plages et du ciel bleu.
Rien de tel pour se resourcer. 
On ne va quand même pas s'enfermer dans la poussière, la rouille et les fientes d'oiseaux...


Au bord d'une route ponctuée d'allées et venues 
de vagabonds 
et autres chercheurs de domicile fixe, 
l'usine se dresse 
comme un dernier refuge livré aux caprices du temps.




Ici, un fauteuil invite au repos presque éternel



Selon toute vraisemblance, ce jeune hirsute en vadrouille préfère fouiller du pied les détritus, 
à la recherche de quoi, je n'en sais rien. 
Il m'avait repéré de loin, tournant autour d'un poteau pour se planquer. Moi aussi... Hola ! Hola.



L'habituelle chaussure de la friche qui perd toujours son pied gauche ou son pied droit




A suivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire