Solimane Bridge


Solimane Bridge n'est pas très loin de Sainté comme vous l'avez deviné et cela faisait un moment que je voulais m'y rendre. C'est chose faite. Le seul inconvénient c'est qu'une fois sur le chemin du retour la première envie c'est d'y retourner ! En effet, la richesse de ce site - d'un point de vue photographique bien sûr -  impose  de nombreuses visites. Mais la pratique de l'urbex montre que plus le temps passe moins ces lieux sont accessibles. C'est donc une vraie course contre la montre qui s'engage entre la poésie du silence que l'on cherche à capturer et la réalité du quotidien qui emmure et détruit.

Voici une première série dont l'ambiance steampunk sera appréciée par quelques habitués du blog. Vous y retrouverez certainement des machines croisées au hasard des romans de Heliot ou Gaborit, du style 'La Lune seule le sait" ou "Les confessions d'un automate mangeur d'opium".
En attendant, bonne visite, ou bonne lecture...

L'entrée c'est par ici :










 






 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire